Baza de date „Diacronia” (BDD)
Titlu:

Antroponimul grecesc Geórgios în onomastica europeană

Autori:
Publicația: Analele Universității de Vest din Timișoara. Seria Științe Filologice, XLVI, p. 187-195
p-ISSN:1224-967X
Editura:Editura Universității de Vest
Locul:Timișoara
Anul:
Rezumat:L’anthroponyme grec Geórgios (< georgós «agriculteur, paysan») a été popularisé en Europe par plusieurs saints, notamment par le grand martyr dit de Capadoce (IVe siècle). Le nom grec est attesté sous la forme Γεώργιος aux VIe – VIIe siècles en Crète, puis par Georgius dans les inscriptions latines chrétiennes de la Gaule et de l’Espagne, Georius (769) en Italie, Georgius et Iorius (IXe siècle) en Catalogne, Georius (889) en Allemagne, Iorgii (fin du VIIIe siècle) à Chartres, Jorius (924) en Narbonne. À présent, est répandue au sud de l’Italie la forme Iòrio et en Grèce, Jórgs.
Dans les langues slaves, le nom grec a pénétré plus tard, par deux voies distinctes: par voie orale, sous la forme Iúrios devenue Iurii dans les langues slaves orientales à la fin du Xe siècle et par voie culte, sous la forme Gheorghii qui s’est imposée sous des formes différentes chez les peuples slaves mé ridionaux (Georgie, Giuragi, Georgii, Gherga, Giurgi, etc.).
Chez les Roumains, la popularité du nom Gheorghe à travers les siècles peut s’expliquer par l’existence du culte pour le martyr portant ce nom et surtout par la persistance des croyances anciennes, des rituels et des pratiques de l’époque païenne, quand la fête était considérée le début du printemps.
Si nous attendons une réponse à la question dans quelle mesure l’onomastique a contribué à l’identité de l’Europe, la présentation de la diffusion et de la popularité des descendants de l’ancien anthroponyme grec Geórgios dans les langues européennes montre l’unité et les surprenantes analogies derrière une apparente diversité formelle. La présence de la civilisation grecque et la diffusion du christianisme en Europe ont eu un rôle unificateur, sans qu’il y ait eu, à travers les siècles, une réelle fragmentation.
Limba: română
Linkuri:  

Citări la această publicație: 0

Referințe în această publicație: 4

50Haralambie MihăescuInfluenţa grecească asupra limbii române
Pînă în secolul al XV-lea
Editura Academiei1966
122Alexandru GraurNume de persoaneEditura Științifică1965
70Ștefan PașcaNume de persoane și nume de animale în Țara OltuluiImprimeria Națională1936
22Nicolae DrăganuToponimie și istorieEditura Ardealul1928

Lista citărilor/referințelor nu cuprinde decît texte prezente în baza de date, nefiind deci exhaustivă.
Pentru trimiterea de texte, semnalarea oricăror greșeli, și eventualul refuz ca „Diacronia” să facă publice textele, vă rugăm să folosiți adresa de email [Please enable javascript to view.].

Prima pagină: