“Diacronia” bibliometric database (BDD)
Title:

Elemente tracodacice păstrate în limba română

Author:
Publication: Anuar de Lingvistică și Istorie Literară, XXIX, p. 5
p-ISSN:0066-4987
Publisher:Editura Academiei
Place:Iași
Year:
Abstract:L’auteur soutient que l’interjection roumaine vai est d’origine thraco-dace. Le lat. vae, le goth. wai, le gallois gwae, le letton wai, l’arm. vay etc. nous permettent de reconstituer le mot dace *vai, qui s’est transmis au roumain. Le verbe roumain a se văita est également un mot d’origine thraco-dace, car le suffix -t- ne se trouve pas en roumain que dans le verbe a ofta, dérivé de l’interjection oh, of. Le lituanien présente le verbe vaitoti, et l’albanais, le verbe vailonj, avec le même sens, ce qui nous permet de reconstituer un indo-eur. primitif *vaitā-, hérité par le thraco-dace. Les interjections văleu, auleu etc. doivent avoir elles-aussi une origine thraco-dace.
L’auteur explique aussi les mots roumains sturz et scurt par le thraco-dace, et non par le latin, comme on l’a fait jusqu’à présent. Le fait que ces deux mots présentent, par rapport aux mots latins turdus et curtus, un s- initial, le détermine à admettre qu’ils sont des mots thraco-daces; le s- n’est autre chose que le s- mobile indo-européen, que l’on trouve aussi dans le lit. strādzas, le letton strazds et peut-être aussi dans le grec στροῦθος, dans l’anglais short et le vieux haut-allemand skurz avec le même sens. Le roumain scurt, de même que dans les mots congénères, conserve un participe passe indo-européen primitif, de la racine (s)ker- „taillé”, „coupé”.
Language: Romanian
Links:  

Citations to this publication: 1

References in this publication: 0

The citations/references list is based on indexed publications only, and may therefore be incomplete.
For any and all inquiries related to the database, please contact us at [Please enable javascript to view.].

Preview: